adquatio

FAY-AUX-LOGES (45)
Reconstruction de l’EHPAD « Petit Pierre » à FAY-AUX-LOGES

 DE BRIQUE ET DE BOIS / UN PROJET A LA CAMPAGNE 

Le projet fait partie du nouvel éco quartier porté par la mairie, composé également d’une école et d’un foyer logement pour personnes âgées. Il accueillera 90 places d’hébergement, plus une chambre d’accueil pour les familles.

La parcelle est mitoyenne aux pavillons avec entre les deux une zone verte utilisée par les enfants du quartier comme espace récréatif. Les enfants viennent jouer au foot, faire du vélo, de l’herbe et des arbres face aux maisons, ouvert à tous, ouvert à l’imagination.

Dans ce contexte rural, les résidents accueillis ont pour la majorité vécu en maison, nous avons cherché à retrouver le contact avec la terre, générer des espaces extérieurs de qualité tout en profitant du paysage agricole et de la meilleure orientation possible.

 

Le travail sur le socle nous a permis de l’intégrer architecturalement mais aussi de le rendre structurant pour l’éco quartier à venir.  L’utilisation de la déclivité permet de limiter sa perception, de la ville le projet est R+2 et vu des champs il ne fait que deux niveaux, soit R+1 moins impactant depuis les alentours.

Notre implantation générale offre un fonctionnement optimal, avec les accès, visiteurs et logistique côté Nord, les espaces communs et jardins promenade au Sud. Nous avons pris le parti de travailler sur trois niveaux, dans une logique d’optimisation des fonctionnalités et de raccourcissement des distances à parcourir.

La forme centrée sur les espaces communs et les points de montée, permet une réelle efficacité de prise en charge de supprimer les vis à vis des chambres afin de profiter pleinement des paysages.

Le RDC plus étalé vient chercher les talus pour ouvrir les espaces communs sur le paysage

Dans les étages, les unités se déhanchent pour éviter les effets de barre, le plan se comprime au centre pour mieux les liaisonner. Le linéaire des unités, grâce au travail de décalage des maisonnées est varié et la trame des chambres 3.50m permet de limiter les effets de longueur anxiogène des couloirs.

 

Le projet offre aux résidents logés dans les étages la possibilité d’accéder au RDC pour aller déjeuner en passant par les jardins, en effet le traitement des pentes offre une continuité de sol entre le RDC et le R+1, offrant ainsi une possible promenade par beau temps.

 

Le projet met à l’honneur l’imbrication des volumes, dans une architecture basée sur le jeu de 2 matériaux, briques clair et bardage en bois naturel de type mélèze. Coté ville, le projet s’affirme par son échelle, la brique claire adoucie les volumes et trouve son urbanité, le bois travaille en soubassement et dans les creux pour mieux les souligner, le jeu ainsi créer donne toute sa présence au projet, pierre angulaire du nouvel éco quartier.